Comment apprendre à bluffer au poker ?

Publié le : 12 avril 20183 mins de lecture

Qui dit poker dit forcément bluffer. Donner l’illusion que le jeu de l’adversaire et parfaitement dominé par le sien, alors qu’on a strictement rien, ou l’inverse dans le but de raflé tout le pot. Les bons joueurs et les professionnels consacrent le temps nécessaire pour apprendre à bluffer au poker.

Le poker

Le poker est un jeu de cartes dont l’origine est assez floue et est souvent un sujet à débat. Un jeu de cartes rendu célèbre en partie grâce au cinéma, aperçu dans les films britannique avec l’agent James Bond 007 ou encore dans les vieux westerns, où l’on joue à plusieurs (2 à 8 joueurs) avec un jeu de 32 ou de 52 cartes, dont le but est de faire une combinaison de cartes supérieure à celle des autres adversaires, et de miser des jetons (ou dans certains cas de l’argent) pour faire croire aux autres que son jeu est le plus fort. C’est ce qu’on appelle le « bluff ».

Le bluff au poker

Bluffer au poker consiste donc à faire croire à ses adversaires qu’on a une excellente combinaison et qu’on est prêt à surenchérir sur la mise. Augmenter son jeu dans le but d’inciter les autres à enchérir et à surenchérir, avec le risque de perdre. Il existe aussi une autre façon de bluffer, à savoir le fait de sous-jouer.  On sait qu’on a la meilleure combinaison de carte, mais on se contente juste de suivre les autres sans surenchérir dans le but de faire grossir le pot, et d’attendre le bon moment pour dévoiler son jeu. Il est donc nécessaire d’apprendre à bluffer au poker pour s’assurer de la victoire.

Apprendre à bluffer au poker

Comme il est énoncé précédemment, on peut distinguer deux techniques de bluff au poker : faire croire aux autres qu’on a une meilleure main alors qu’on n’a rien, ou faire croire qu’on a presque rien alors qu’on sait qu’on a la meilleure main. Un bon bluff repose avant tout sur une parfaite maitrise de soi qu’on joue à table et à cacher ses tics (le fait de toujours regarder dans une direction quand on est en train de bluffer par exemple), ou laisser voir des faux tics pour faire croire aux autres qu’on bluff quand on ne le fait pas. Une maitrise de soi, du langage de son corps est donc l’ultime technique pour cacher et réussir son bluff.

Les principes et les règles du Omaha poker
Quels sont les règles du Texas Hold’em

Plan du site